/ by /   / 0 comments

Mme Leila RAFOUK enseignante chercheuse

En janvier 2016, j’ai participé à la formation de femmes syndicalistes à Marrakech .Cet
exercice a porté sur la partie “Leadership féminin”.
Les dames formées ont apprécié l’équipe et son travail (voir fiche évaluation). Nous les
formatrices, avons bien géré le temps, les contenus et les imprévus.
Je suis repartie avec un sentiment positif en ayant noté les choses à améliorer. En effet, avec Mme El Achkar, nous avons fait une autoévaluation le dimanche. Ce qui nous a permis d’envisager des perspectives pour élaborer d’autres exercices. Il a été intéressant d’interagir avec les participantes et d’imaginer de nouvelles pistes pour faire passer les messages contenus dans le module ” leadership féminin”. C’est la deuxième fois que je m’exerce sur ce module et à chaque fois, c’est différent et ça s’enrichit. Il est à mon sens honnête de souligner la nature de la formation qui nous a permis d’avoir beaucoup d’atouts pour pouvoir faire preuve de créativité. La motivation n’est pas en reste. Elle est telle que pour toute action, je réponds présente malgré les autres activités et la surcharge au niveau de ‘enseignement supérieur. Je rends hommage pour ça à toutes les intervenantes syndicalistes de ma formation qui sont devenues sans conteste mes amies, à A. Al Motamassik notre encadrant qui a usé d’énormément d’ingéniosité et au Comité de Pilotage pour les taches plurielles et polyvalentes qu’elles ont dû accomplir, ce qui a été fait avec brio et beaucoup de sympathie. Sur ce dernier point, j’aimerai souligner qu’on ne se perçoit plus comme des éléments de syndicats différents, mais plutôt comme des femmes qui travaillent sur l’empowerment d’autres femmes marocaines

SHARE THIS